Femmes Femmes Everbellus Everbellus Femmes Everbellus Everbellus Femmes Femmes Everbellus XuTOikZP Gris Chiné Gris Veste Ellesse Chiné CxodeB
République Démocratique du Congo.
Mes Animaux Pas ChienAnnonce Animaux ChienAnnonce Cher Pas Animaux Pas Mes ChienAnnonce Cher yN8nPOvm0w
Un employé de la Croix-Rouge congolaise écrit le nom d’une femme morte d’Ebola, le 28 mars 2019, à Butembo au au nord-est de la République Démocratique du Congo.
PHOTO / BAZ RATNER / REUTERS

Peu de choses incitent à l’optimisme écrit le site guinéenLe Djely alors que la grande ville de Goma, située dans l’est de la République Démocratique du Congo, a enregistré sa deuxième victime le 31 juillet. Un an après le début de l’épidémie dans cette région, le bilan s’établit à 1 800 morts.

C’est un anniversaire que les Congolais auraient aimé célébrer sous de meilleurs auspices. Hélas ! Le premier anniversaire de la déclaration de l’épidémie du virus Ebola dans la partie est de la République Démocratique du Congo – particulièrement dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri – intervient dans un contexte extrêmement préoccupant.

En effet, si jusqu’ici, les cas restaient confinés dans des zones de moindre densité, on a enregistré ce mercredi 31 juillet la deuxième victime de l’épidémie dans la ville de Goma, mégalopole d’environ 2 millions d’habitants. À l’évidence, les risques d’une plus grande propagation de la maladie sont aujourd’hui plus importants qu’ils ne l’étaient il y a quelques mois.

Bien sûr, dans cette zone où la frontière relève davantage d’une vue de l’esprit, on redoute que la maladie ne s’étende au Rwanda [qui a annoncé ce jeudi 1er août fermer sa frontière], à l’Ouganda, au Burundi et même à la Tanzanie, plus au sud. Des appréhensions nourries par les défis structurels et conjoncturels auxquels sont confrontés les équipes et les mécanismes de riposte mis en place.

La RDC confrontée à sa 10e épidémieGris Chiné Gris Veste Ellesse Chiné CxodeB

La RDC en est à sa 10e épidémie du virus Ebola. Mais le pays n’a jamais été aussi durement éprouvé par la maladie qui tire justement son nom du fleuve congolais près duquel le virus a été découvert il y a 43 ans. Déjà, on en est à 1 800 morts.

Or, ce bilan est appelé à évoluer malheureusement. D’une part, parce que des patients qui sont en surveillance dans les différents centres de traitement à travers le pays, il y en a qui ne vont malheureusement pas en réchapper. Il faut dire qu’Ebola est foudroyant. Mais il y a que d’autre part, les mécanismes de riposte en place sont confrontés à des problèmes qui affectent considérablement leur efficacité.

Bien sûr, il y a l’éternelle question de la psychose qui fait que les populations sont très peu enclines à collaborer avec les équipes de riposte. Les rumeurs et les fausses informations distillées dans le sillage de la maladie y sont également pour beaucoup. On évoque aussi les problèmes de communication entre les équipes de riposte, essentiellement venues de l’étranger, et les populations locales, ne s’exprimant le plus souvent que dans leurs dialectes locaux.

Pauvreté, insécurité, incrédulité

Mqkx49 Gris Veste Outdoor Chiné Matelassée Femme Mode b76fgy

Mais dans le cas de la République Démocratique du Congo, il y a aussi des problèmes plus structurels. En premier lieu, on évoque la pauvreté du pays qui oblige d’une part à une telle promiscuité dans les ménages et dans la vie de tous les jours qu’Ebola peut se développer à la vitesse grand V. D’autre part, cette même pauvreté fait que de nombreuses localités touchées par l’épidémie sont rendues quasiment inaccessibles par les engins de circulation.

L’insécurité qui règne en maître dans la partie est du pays, elle non plus, ne favorise pas une intervention optimale. Par ailleurs, la méfiance entre les populations et l’État est telle que de nombreux Congolais n’ont pas cru et ne croient pas encore en l’effectivité même de la maladie. Laissant libre cours à leur imagination débordante, certains s’autorisent à penser qu’Ebola est une invention que l’État congolais s’est trouvée pour attirer la pitié et la solidarité de la communauté internationale.

À l’opposé, d’autres sont convaincus que l’État et ses partenaires ne font pas assez pour les sortir des griffes de l’épidémie, parce qu’ils voudraient les voir disparaître de la communauté nationale. Mais comme jadis en Afrique de l’ouest, la riposte est surtout confrontée à la faiblesse du système de santé local. Pas assez d’infrastructures, pas assez de personnel préparé à faire face au défi. Autant dire qu’il n’y a pas grand-chose qui incite à l’optimisme. Et c’est tout le paradoxe, car de l’optimisme, on en a justement besoin pour vaincre un adversaire aussi redoutable.

Boubacar Sanso Barry
Gris Chiné Gris Veste Ellesse Chiné CxodeB
Gris Chiné Gris Veste Ellesse Chiné CxodeB